Bayer Suisse reçoit le certificat pour l'égalité de rémunération entre hommes et femmes

Bâle, 30 novembre 2020 Bayer Suisse a effectué une analyse de l'égalité des salaires et a fait procéder à un examen de l'ensemble de l'entreprise en ce qui concerne l'égalité des salaires entre hommes et femmes.

 

Le certificat confirme l'égalité salariale entre les sexes et permet à Bayer Suisse d'afficher le sceau "Fair Compensation der acbe (Association des experts en rémunération et avantages sociaux)". Ce label, reconnu au niveau national, est décerné aux entreprises dont les systèmes de rémunération sont examinés et certifiés selon des critères reconnus tels que, par exemple, l`expérience professionnelle, le CV et niveau d`études, l`ancienneté dans l`entreprise et le type de poste occupé.


Le 1er juillet 2020, la révision de la loi sur l'égalité des chances est entrée en vigueur en Suisse dans le but de faire respecter le droit constitutionnel à un salaire égal pour un travail de valeur égale. La révision exigeait que les employeurs comptant 100 salariés ou plus effectuent une analyse de l'égalité des salaires basée sur l'analyse salariale Logib et la fassent valider par un expert externe et indépendant au plus tard en juin 2021.


"Nous sommes très heureux d'avoir reçu le certificat de l'Association des experts en rémunération (acbe) pour l'égalité de rémunération entre hommes et femmes pour toutes les entités juridiques de  Bayer Suisse", explique Jacqueline Pelous, Directrice des Ressources Humaines de Bayer Suisse . "Ce certificat confirme notre engagement en faveur de notre stratégie d'inclusion et de diversité, en particulier lorsqu'il s'agit d'une rémunération juste et égale pour les femmes et les hommes. C`est un premier pas important qui sera suivi d`autres mesures visant à promouvoir l`inclusion et de diversité au sein de notre entreprise".


Dans le cadre de sa stratégie d'inclusion et de diversité, Bayer Suisse encourage la diversité et l'implication de ses employés. Outre l'égalité de rémunération entre les hommes et les femmes, l'objectif est d'exploiter les aspects positifs de la diversité et d'éviter la discrimination et la formation de sous-groupes.